29 novembre 2006

KKVJ : Ma maison vue du ciel et la vue de ma fenêtre


Comme Calou nous l’a demandé par le biais d’Anne de Papilles et Pupilles, je vous montre ma maison vue du ciel :

J’en profite également pour participer au jeu lancé par Anne il y a très longtemps, la vue de ma fenêtre :

J’ai la chance d’avoir vue sur les toits et pourtant je n’habite pas en haut d’une tour, seulement au 1er étage d’une ancienne maison (une toulousaine) transformée en plusieurs appartements.

9 commentaires:

  1. Je te rajoute aux vues de ma fenêtre :)

    RépondreSupprimer
  2. Tu as la chance d'habituer une très jolie ville...rose et ensoleillée!

    RépondreSupprimer
  3. béa19:29

    demain je prends la photo de ma fenêtre du jour, je suis à nice chez ma jumelle, la vue est DINGUE ! à très bientôt

    RépondreSupprimer
  4. effectivement nous sommes presque voisines !

    au fait, tu es toujours intéressée pour les entrées à la SISQA ? si oui, laisse moi ton adresse, je te les envoie par courrier !

    RépondreSupprimer
  5. Tu habites une très belle ville, ah, le musée Bonnard !

    RépondreSupprimer
  6. Tu as bien de la chance d'avoir le soleil !

    RépondreSupprimer
  7. Enfin je trouve dans la blogophère culinaire une bloggeuse toulousaine...
    Une petite question, avec son préambule : cette année, mon ami et moi organisons la saint sylvestre chez ses parents à Toulouse, jolie ville que nous n'habitons plus, et nous voudrions avoir un super pain de campagne, éventuellement aux figues, à proposer à nos invités pour mettre sous le foie gras...
    Nous pensons à aller chez Fournier rue Gambetta, sans trop savoir si ce sera ouvert le 31, mais connaitrais-tu par hasard une autre super boulangerie ???
    merci d'avance pour ta réponse, et bonnes fêtes...

    RépondreSupprimer
  8. Tu es où ? Tu nous manque!!

    RépondreSupprimer
  9. Laurence10:39

    Franchement désolant la vue de ta fenêtre. Quel horizon !!! Moi, j'ai la chance d'habiter sur un flanc de montagne, avec une vue magnifique sur la vallée et les montagnes environnantes. De l'air pur à gogo. Je te plains...

    RépondreSupprimer